*

photography

Le sommeil qui vient comme une main amie

Hors de Barcelone

Série photo argentique - 2017

toi qui lis

de nîmes

ce que tu ne sais pas

 

est que tu lis là

une grande histoire d’amour

entre les lignes

dans le blanc des murs

 

entre les images

dans la lumière qui s’efface 

qui renaît

qui s’efface

 

toi qui lis

de nîmes

invites toi au voyage

de rien en rien

tout est en tout et tu es dans cette pierre

amie

 

tu es dans ce mur mon ami

là, défense d’entrer

tu es la défense

mais tu est aussi entrée

 

sois porte

sois

fenêtre

 

souviens toi

l’ami

tu es

monde

tu es

voyage

entre tout et tout

 

tu es

rien

la glace qui fond

tu es l’arbre dans le pare brise 

et tu lis

en cas d’état d’urgence, brisez la vitre

 

dansons sur les ombres sur les marées

sois racine mon ami

porte toi ailleurs

sous la terre immense où les clôtures, de la pluie, ne tiennent plus

 

sois le chant mon ami

des ténèbres, des chars, des résidus des restes de ce que nous pouvions appeler

poussières, étoiles, grenades,

 

amour

 

la lune est dans le bidon noir

la nuit est dans nos mains

les terreurs, dans la boîte

 

il est sept heures, un matin

la lumière éclot bourgeons des platanes, ma fenêtre, les pigeons

il est sept heures, un matin, ici 

la porte s’entrouvre - merhaba - un instant delà ici tout disparait

il est sept heures un matin le monde